acces

Mes Marchés

Accédez à "cours et marchés"des céréales 


 

Découvrez cet outil internet


Vous souhaitez vous installer agriculteur, vous cherchez un repreneur.

Réseau DEPHY Landes, au coeur d'une problématique environnementale

Dans le cadre de la dynamique initiée par le plan Ecophyto, la Chambre d’agriculture a pris l'initiative, en 2010, de créer un réseau de 10  fermes DEPHY, en  collaboration avec Maïsadour et Pau Euralis. Elles sont réparties à travers les Landes et pratiquent toutes la culture du maïs.

La Chambre d'agriculture s'est impliquée dans cette démarche pour apprécier dans quelles mesures la réduction des produits phytosanitaires est techniquement durable et économiquement viable dans nos systèmes d'exploitations landais.

Les 2/3 des exploitations du réseau sont localisés sur les bassins versants d’alimentation de captages d'adduction en eau potable. Sur cette zone, le dispositif DEPHY vient compléter les actions menées depuis plus de 10 ans par la Chambre d'agriculture, le Fdcuma, avec le soutien du Conseil Départemental et de l'Agence de l'eau Adour Garonne, pour réduire l'impact du désherbage du maïs sur la qualité de la ressource en eau. 

Les autres fermes du réseau sont dans le périmètre de la zone vulnérable de la Leyre, où la réduction des transferts d'intrants agricoles vers la ressource en eau est également un enjeu important. 

Cette répartition géographique permet de prendre en compte la culture du maïs dans différentes situations pédo-climatiques. Les systèmes de production de ces fermes sont diversifiés, à l'image du modèle agricole landais (60% maïs+élevage, 20% maïs+verger, 10% maïs+légumes, 10% maïs monoculture)

L'Indice de Fréquence de Traitements au service du dispositif de suivi

Dans le suivi des fermes du réseau Déphy Landes, L’Indice de Fréquence de Traitements (IFT) est utilisé comme indicateur principal pour mesurer l'évolution de l'utilisation des produits phytosanitaires. Il correspond au rapport entre la dose appliquée et la dose homologuée en tenant compte de la surface traitée de la parcelle.

Il est variable selon les cultures, les exploitations, les parcelles et bien sûr d’une année à l’autre en fonction des conditions climatiques.
En Aquitaine, les références régionales pour les grandes cultures sont les suivantes :
IFT herbicide maïs : 1,77 -  IFT total : 3,11

La Chambre d'agriculture au coeur du suivi de terrain

Chaque année, des rencontres individuelles avec les exploitants ont lieu pour définir et mettre en place une stratégie de réduction de l'IFT, en collaboration avec les coopératives partenaires.

Des suivis de parcelles sont réalisés plusieurs fois pendant la saison. Une réunion bilan est organisée en fin de d'année pour analyser les enseignements de la campagne et discuter des axes d'amélioration futurs.

Ce travail, conduit par la Chambre d'agriculture, va se poursuivre à l'avenir pour consolider les leviers d'économie identifiés et explorer des voies nouvelles, tout en préservant la performance des outils de production.

Des résultats encourageants dans un contexte climatique fluctuant

résultats évolution IFT fermes du réseau Déphy
Cliquer sur le graphique pour voir les autres résultats sur l'évolution des IFT des fermes du réseau Dephy dans les Landes

Pour les fermes du réseau Déphy Landes, le niveau d'utilisation des produits phytosanitaires de la culture de maïs était déjà en 2010, inférieur à la référence régionale d'IFT. Depuis, des progrès ont encore étaient réalisés : baisse de 12 % de l'IFT total et  de 18% de l'IFT herbicide, entre 2010 et 2014.

L'analyse plus approfondie de ces baisses révèle des hétérogénéités en fonction des contextes pédoclimatiques, où la pression en adventices est parfois plus difficile à gérer suivant les années. De plus, des itinéraires techniques sont déjà très économes en produits phytosanitaires, l'intérêt est d'y étudier la pérennité des leviers techniques mis en place.

Voies de progrès pour réduire l'utilisation de produits phytosanitaires

Le travail avec les exploitants du groupe a permis d'identifier différentes voies de progrès en matière d'économie des produits phytosanitaires :

  • La pratique des traitements à bas-volume est une première possibilité. Elle vise à diminuer la quantité de produits en diminuant le volume d'eau à l'hectare pour concentrer la bouillie. Cette méthode permet une économie jusqu'à 50 %. Elle est très technique et reste soumise aux conditions climatiques.
  • En modifiant sa stratégie de traitement, en appliquant les produits après la levée des adventices plutôt que de façon préventive, l'économie peut aller jusqu'à 30 %. Cette méthode ne s'accompagne pas nécessairement d'une baisse du nombre de traitements et peut s'avérer risquée les années pluvieuses.
  • La substitution d'un traitement chimique par un désherbage mécanique, consiste ainsi à privilégier une action mécanique (avec une bineuse par exemple) à la place d''un passage de pulvérisateur. Cette solution peut être envisagée de façon mixte, avec un travail mécanique de l'inter-rang et un traitement sur le rang. Elle peut s'accompagner d'une économie de 30 à 50 %. Là encore, elle reste soumise aux conditions climatiques dans la mesure où elle doit être réalisée sur un sol relativement sec.
  • La rotation des cultures  au lieu de la monoculture, vise à perturber le développement des adventices et des ravageurs en utilisant des espèces au cycle végétal différent d'une année sur l'autre. Cette voie demande une grande technicité et un parc matériel plus étoffé. Elle prend tout son sens en agriculture biologique où le recours à des produits phytosanitaires de synthèse est interdit.

L'objectif de DEPHY

Le réseau DEPHY s'insère dans le cadre du dispositif Ecophyto, mis en place en 2008 dans l'objectif de réduire l'utilisation des produits phytosanitaires tout en maintenant une agriculture économiquement performante.

Il réunit des exploitations agricoles d'une même filière pour éprouver, valoriser et déployer les techniques et systèmes agricoles les plus économes en pesticides.

Premiers résultats

Le travail de suivi des 10 fermes du réseau landais Déphy a permis d'identifier des voies de progrès pour réduire l'utilisation des produits phytosanitaires.
En savoir plus

Témoignage filmé

J'ai décidé d'adhérer au réseau Landais des fermes Déphy

 

 

Contact

Raphaël MARTIAL
conseiller d'entreprise
tel 06 84 50 57 10

 

 

 

 

Contacts Landes | Mentions légales |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS